Historique

Quelques notes sur la petite histoire de Ham-Sud...

  • En 1830, on trace un chemin sur les hautes terres en partant de Inverness (Chemin Craig) jusqu’à Sherbrooke (Saints-Martyrs, Ham-Sud, Dudswell, Ascot). Le gouverneur Gosford fait travailler l’armée à la réalisation de ce chemin, d’où le nom de Chemin Gosford, ouvert officiellement en 1835. Ce tracé fait partie de la route reliant Québec à Boston.

  • La nouvelle route amène l’établissement, en 1830, du premier citoyen de Ham-Sud, lsraël Rice, loyaliste américain. Il reste seul pendant 13 ans.
  • Le 1er janvier 1855 entre en vigueur l'ACTE DES MUNICIPALITÉS ET DES CHEMINS DU BAS-CANADA , créant les gouvernements locaux appelés municipalités. Le territoire de la municipalité de la paroisse de Saint-Joseph-de-Ham-Sud est défini à cette époque.

  • Le 7 septembre 1857, la première session de la première corporation municipale locale, qui a pour nom “MUNICIPALITY OF UNITED TOWNSHIPS OF HAM & SOUTH-HAM”, est présidée par un citoyen de Ham-Sud, Georges Goodenough, agissant à titre de maire.
  • Les loyalistes américains, puis les immigrés du Royaume-Uni (Britanniques, Écossais et Irlandais), sont les premiers habitants de Ham-Sud.

  • Aujourd’hui, à Ham-Sud, les descendants Goddard sont les seuls représentants de ces premiers colons; mais certains livres témoignent du passage de nombreux autres anglophones qui s’y établirent.

 

Référence : Notes historiques de Mademoiselle Madeleine Lamoureux, Forum municipal 2003.